www.industrieweb.fr
IFS News

Une étude d’IFS analyse comment la transformation digitale offre un réel avantage concurrentiel pour les fabricants

Des fabricants prennent le risque de compromettre leur avantage concurrentiel en effectuant des investissements numériques lents ou en omettant de mesurer leur retour sur investissement.

Une étude d’IFS analyse comment la transformation digitale offre un réel avantage concurrentiel pour les fabricants

  • Les fabricants ayant optimisé leur transformation digitale (DX) ont vu leurs bénéfices augmenter de 40% par rapport aux entreprises moins matures.
  • 26% (43% en France) des fabricants interrogés recherchent de nouvelles sources de revenus ; et 28% (36% en France) s'engagent dans de nouveaux écosystèmes.
  • Les gains de ROI les plus importants proviennent du développement de nouveaux business models (51% au global et 45% en France) et dépassent ceux provenant des pratiques commerciales habituelles.

IFS, l’éditeur international de progiciel de gestion, présente les résultats de son étude Shaping the Future of Manufacturing menée par IDC InfoBrief auprès de 160 décideurs d'entreprises manufacturières en Europe, en Amérique et en Asie. L’étude analyse le niveau de transformation digitale (DX) dans l'industrie manufacturière, l'un des principaux secteurs d'activité d'IFS, et identifie les domaines dans lesquels les fabricants peuvent maximiser leur croissance en observant leurs futurs plans d'investissement, leur stratégie informatique et les défis qui y sont liés.

L'augmentation du coût de la main-d'œuvre (61% au global et 29% en France), du coût des matières premières (42% au global / 43% en France) ainsi que les problèmes liés à la supply chain (42% contre 22% en France) sont les principaux obstacles auxquels se heurtent les fabricants. Pour la France, l’augmentation des cyber attaques (79% contre 48% au global) est la première préoccupation des fabricants français, suivi de l’augmentation du coût des matières premières et du coût de main d’œuvre.

Cependant, la lutte contre ces défis immédiats détourne les fabricants de la nécessité de différencier leurs activités. En l'absence de signes immédiats d'apaisement, les fabricants doivent adapter leurs modèles d'entreprise et se concentrer sur des domaines qui dépassent leur cœur de métier habituel.

La transformation digitale (DX) reste fermement inscrite sur les feuilles de route stratégiques des fabricants. L'étude révèle des signes encourageants selon lesquels 53% des fabricants continuent d'investir dans des initiatives digitales pour soutenir leurs activités principales. Ceux qui ont réussi à dépasser les étapes pilotes de leur parcours de transformation digitale et qui cherchent activement à atteindre la maturité digitale enregistrent déjà une augmentation de leurs bénéfices. L'enquête montre que les fabricants qui déclarent un niveau optimisé de DX ont vu leurs bénéfices augmenter (40% au global et 43% en France). A l’inverse, ceux dont la maturité DX est moins avancée ont subi des réductions plus importantes de leurs bénéfices au cours de la dernière année fiscale.

Il est essentiel que les fabricants continuent à reconnaître l'importance de faire progresser leurs initiatives digitales. Toutefois, pour réussir, ils doivent trouver un équilibre entre leurs investissements dans leur transformation digitale et les priorités essentielles de l'entreprise. Il est alarmant de constater que 62% au global contre 14% en France des personnes interrogées manquent de clarté quant au retour sur investissement de leurs initiatives DX. Si cette situation perdure, les fabricants risquent de perdre leur avantage concurrentiel et de compromettre l'ampleur et le déploiement de leurs futures initiatives.

En outre, les résultats de l’étude d’IFS démontrent que les DSI accordent de plus en plus la priorité aux investissements technologiques qui contribuent à renforcer la résilience de leur entreprise et à générer de la valeur grâce aux technologies digitales. Toutefois, sans preuve claire du retour sur investissement, les fabricants auront du mal à convaincre la direction informatique d'allouer un budget à de nouvelles initiatives digitales.

Pour assurer une croissance pérenne, les entreprises doivent suivre l'exemple des fabricants qui s'engagent activement dans de nouveaux écosystèmes (28% au global / 36% en France) et créent de nouvelles sources de revenus (26% au global contre 43% en France). Un quart d’entre elles explorent de nouveaux marchés (50% en France) afin de prendre l'avantage sur leurs concurrents. Les indicateurs positifs de l'enquête montrent que les fabricants obtiennent les gains les plus importants en termes de retour sur investissement en étendant les initiatives au-delà des projets pilotes et en déployant une stratégie DX mature pour traiter les processus et les personnes. L'étude révèle également que les avantages en termes de retour sur investissement sont atteints ou dépassés grâce à des initiatives digitales matures visant à développer de nouveaux business models (51% au global et 45% en France) et à s'engager dans de nouveaux écosystèmes (37% au global contre 44% en France).

Maggie Slowik, Global Industry Director for Manufacturing chez IFS, déclare : « Les fabricants sont soumis à une pression croissante pour se différencier dans un paysage caractérisé par la volatilité, tout en conservant l'agilité qui est essentielle pour renforcer la résilience opérationnelle. Nous savons que la maturité digitale a un impact sur les bénéfices. Cependant, sans transparence et sans retour sur investissement mesurable, il sera de plus en plus difficile pour les fabricants d'évoluer et de tirer des bénéfices tangibles de leurs investissements. »

Maggie Slowik poursuit : « Plus les initiatives digitales produisent un retour sur investissement, plus il est facile pour les entreprises de justifier de nouveaux investissements digitales - ceux-ci doivent être soutenus par des solutions informatiques évolutives, s’appuyant sur le cloud, afin de générer une croissance des revenus et des bénéfices à long terme. Nous constatons que les fabricants qui ont dépassé les phases pilotes de leur parcours DX, et qui continuent à pousser la maturité digitale, récoltent déjà les bénéfices du retour sur investissement comme moyen de générer de la valeur à long terme et de rester compétitifs.

À l'avenir, les entreprises performantes mettront en œuvre une approche avancée de la DX qui prendra en compte les dimensions "impact-échelle-confiance" des initiatives digitales, en utilisant continuellement la technologie digitale non seulement pour optimiser les opérations, mais aussi pour obtenir des avantages et créer de la valeur grâce à la technologie digitale. »

L’étude de l'InfoBrief IDC, commandée par IFS, The Future of Manufacturing, est disponible sur https://www.ifs.com/assets/cloud/why-is-shaping-the-future-for-manufacturers-important.

www.ifs.com

 

Rejoignez nos 155 000 followers (pour IMP)