www.industrieweb.fr
Southco

L’accès électronique : un domaine qui dépasse aujourd’hui largement la simple ouverture de portes

Il y a 10 ans seulement, le choix de solutions offert pour sécuriser produits, sites ou armoires et autre mobilier technique tout en les rendant aisément accessibles à différentes catégories de personnels autorisés était limité.

La solution la plus populaire consistait en une simple serrure mécanique utilisée avec des clés traditionnelles. Un système technologiquement plus avancé, intégrant un certain degré d’intelligence artificielle, aurait probablement nécessité de revoir les exigences à la baisse ou de concocter une solution coûteuse, propriétaire ou ponctuelle.

Jusqu’à récemment, le terme « accès électronique » évoquait surtout de simples télécommandes de voiture, des panneaux numériques en option montés sur la porte conducteur, ou encore les cartes magnétiques omniprésentes, portées autour du cou par des millions de personnes.

Aujourd’hui, la technologie d’accès électronique s’est généralisée et devient rapidement la méthode de gestion d’accès de prédilection pour un vaste éventail d’armoires. Les solutions d’accès électroniques de conception aboutie offrent une sécurité accrue, une fonctionnalité et une traçabilité améliorées et une plus grande commodité d’utilisation pour une gamme d’applications connaissant une croissance exponentielle.

Un champ d’application qui s’étend désormais bien au-delà des portes d’accès et des alarmes de voiture

L’accès électronique s’est énormément développé depuis ses utilisations initiales, quand il permettait d’offrir une sécurité et une commodité accrues aux utilisateurs finaux. Du dispositif de verrouillage de porte à distance, on est ainsi passé à des dispositifs multidimensionnels pour contrôler systèmes de sécurité, luminaires, positionnement de siège et diverses autres fonctions. L’accès électronique a été adapté avec succès aux armoires et meubles techniques ayant des caractéristiques techniques ou des impératifs de conception très spécifiques, y compris mobilier utilisé dans le domaine des réseaux de données, distributeurs automatiques, équipements télécom à distance, compartiments de stockage pour véhicules utilitaires, et chariots de distribution de produits pharmaceutiques.

Le passage de l’accès mécanique à l’accès électronique pour les armoires et le mobilier technique les plus divers a permis de répondre aux exigences de sécurité accrue – contrôle des droits d’accès et surveillance en temps réel inclus – et de satisfaire la quête d’une commodité et d’une fonctionnalité toujours plus élevées. Par ailleurs, l’introduction d’une législation de plus en plus rigoureuse sur la protection de la vie privée et de politiques visant à protéger les informations de façon exhaustive tous secteurs d’activité confondus a fait naître le besoin de systèmes électroniques de surveillance et de notification concernant l’accès aux données sensibles.

De récentes applications comme les data centers, les bornes self-service et les distributeurs automatiques interconnectés électroniquement vont également stimuler l’essor du secteur de l’accès électronique.

Adoption ou adaptation ?

Après que les premières utilisations de l’accès électronique aient posé des bases techniques pour les applications actuelles, son utilisation plus récente dans des biens d’équipement, aux caractéristiques bien spécifiques, va croissante. Des géométries porte/châssis et des besoins en matière d’alimentation électrique très variables, de même que la nécessité de disposer de différents niveaux de gestion d’accès, font de chaque application un cas unique.

Les avantages de l’accès électronique

Les principaux avantages de l’accès électronique par rapport aux systèmes mécaniques traditionnels se répartissent dans les trois catégories suivantes.
  • Sécurité accrue
Concernant le contrôle et la surveillance de l’accès, les systèmes doivent fournir des solutions de contrôle de droits d’accès souples, permettre la création d’historiques et s’intégrer aux systèmes ou technologies de sécurité déjà mis en œuvre.

À partir d’un réseau existant, un système d’accès électronique peut surveiller l’accès aussi bien de l’intérieur des locaux qu’à l’autre bout du monde grâce à des signaux qui laissent une « signature » électronique à chaque fois qu’un verrou est actionné. Des historiques renfermant un éventail très complet d’informations sur l’événement d’accès sont ainsi créés.

Autre avantage en matière de sécurité : les armoires peuvent désormais ne présenter aucun point d’accès visible, ce qui les rend moins vulnérables aux actes de vandalisme ou aux attaques ciblées.
  • Conception industrielle plus souple
L’accès électronique permet l’intégration de fonctions électroniques et mécaniques à une grande diversité d’équipements et d’armoires, y compris ouverture de porte par interrupteur, accès à distance sans fil et intégration de systèmes d’éclairage à des points d’accès. L’ergonomie est en outre améliorée puisque l’ouverture d’une porte ou l’accès à un tiroir ou à un panneau n’exigent aucun effort manuel.

Pour choisir la solution d’accès adaptée, il faut tenir compte des considérations suivantes : surveillance et maintien du contrôle d’accès, nécessité de trouver le juste milieu entre commodité d’utilisation et sécurité, et attribution des droits d’accès. Que l’application requiert un accès de type biométrique, à distance sans clé, par carte de proximité RF, par carte magnétique ou à une combinaison de ces options particulières et d’autres, les solutions possibles dans le cadre d’une collaboration avec un spécialiste de l’accès électronique sont pratiquement illimitées.
  • Intégration des systèmes
Les équipements modernes intègrent fréquemment un certain degré d’intelligence artificielle, des ordinateurs embarqués et une électronique de pointe. L’accès électronique convient tout à fait à de tels produits et procure des avantages pour l’ensemble du système.

Par exemple, il est possible que les appareils d’une société de distributeurs automatiques soient répartis entre de nombreux sites et que la maintenance de ces appareils soit assurée par différentes entreprises, mais qu’ils doivent être protégés contre les actes de vandalisme et les vols de produits ou d’espèces.

Dans le cas d’un système traditionnel avec serrure à clé, des frais de main-d’œuvre et de matériaux seraient associés à la distribution, la localisation et le remplacement des clés mécaniques. De plus, l’attribution de droits d’accès de niveaux différents pourrait être problématique voire impossible. Avec l’accès électronique, des justificatifs d’identité électroniques peuvent aisément être ajoutés ou supprimés de la liste d’accès autorisé et des mises jour créées rapidement à partir d’un même site à distance.

Dans les applications personnalisées, comme les applications à accès en plusieurs points nécessitant des systèmes de verrouillage multipoints, des systèmes de verrouillage à accès électronique peuvent être commandés par un signal électronique basse tension provenant d’une source électronique unique, évitant ainsi les contraintes - et les exigences en termes d’espace - associées aux tiges ou câbles à liaison mécanique.

Tenants et aboutissants de l’accès électronique

Au cœur des systèmes d’accès électroniques les plus robustes figure un verrou ou loquet électromécanique (EML) fiable, qui peut être intégré au produit et avoir au final une incidence sur les besoins en électricité du système, la sécurité physique et les options de montage.

De nombreux modèles de loquets/verrous existants qui conviennent bien à des fonctions de verrouillage/déverrouillage simples ne sont pas conçus pour les applications d’accès électronique plus complexes, qui recourent souvent à un entraînement par motoréducteur. Par rapport aux systèmes d’entraînement à solénoïde, ce type d’entraînement consomme moins d’électricité et est compatible avec des charges plus élevées. Les systèmes d’entraînement à solénoïde conviennent mieux à des conditions de service moins sévères. Un EML à microprocesseur et motoréducteur fonctionne uniquement pendant le laps de temps où il est actionné, ce qui représente une économie d’énergie.

L’utilisation de robustes loquets/verrous offrant un niveau de sécurité élevé et à l’épreuve d’un endommagement accidentel ou délibéré est impérative pour garantir la fiabilité à long terme, particulièrement dans des conditions de service sévères en extérieur, ou dans des endroits retirés propices au vandalisme.

De nombreuses applications exigent l’intégration d’une commande prioritaire mécanique, qui rend possibles l’actionnement du loquet et l’accès en cas de panne de courant ou d’autre événement portant atteinte au bon fonctionnement du système, et le mécanisme de commande prioritaire doit être considéré au niveau de l’EML lui-même et dans la phase d’intégration du projet.

Enfin, le système d’accès électronique doit intégrer une fonction de surveillance de l’état du loquet (au moyen de capteurs et de signaux de sortie) qui soit détaillée et conviviale. Cela peut aller d’un simple voyant lumineux à un ordinateur distant doté d’une interface graphique (GUI).

Contrôle d’accès autonome ou en réseau

Pour les applications simples ou à petite échelle, le contrôle d’accès plug and play ne nécessitant ni gestion logicielle ni gestion de réseau peut être obtenu avec une large gamme de loquets/verrous commandés par un point de contact unique autonome. De même, l’accès à un système en réseau peut être surveillé, géré, configuré ou reconfiguré depuis un site distant via un réseau.

Une interface humaine de haute qualité fait partie intégrante de tout système d’accès électronique complet, simple à utiliser, durable et fiable – même après des milliers d’utilisations.

Mise à niveau d’armoires

Outre les nouveaux produits, il existe un vaste parc d’armoires, baies et autre mobilier technique qui répond à une très large gamme d’applications (data centers notamment) mais est encore loin d’exploiter toutes les possibilités de surveillance, de contrôle et de consignation envisageables en matière d’accès.

Beaucoup d’installations existantes comportent des systèmes de verrouillage qui – du fait de la demande des clients ou de la législation – doivent être mis à niveau, améliorés ou rendus plus sûrs. Lorsqu’un remaniement total de la conception ou que l’achat de nouvelles armoires à accès électronique ne sont pas financièrement viables, il existe toute une série de solutions de deuxième monte.

Il est possible, dans une certaine mesure, d’installer des solutions d’accès électronique en mise à niveau sur la plupart des armoires, allant de loquets/verrous autonomes sans logiciel, dont le coût d’installation est très inférieur au coût de remplacement des armoires, à des systèmes plus sophistiqués surveillés en permanence et interconnectés.

Des solutions économiques qui font appel à un ensemble de produits standard non propriétaires à interfaces électroniques consommant peu d’énergie peuvent être utilisées. Ou, pour les applications comportant des caractéristiques très spécifiques, voire uniques, des systèmes personnalisés ou modifiés peuvent être créés et installés d’origine ou en deuxième monte.

Pour les fabricants et clients, le tout est de développer un système d’accès électronique avec un partenaire capable d’intégrer tous les aspects mécaniques et électroniques, y compris matériel d’accès avec ou sans clé, logiciels, surveillance et service après installation.

Quelle incidence sur le résultat net du client ?

Cela dépend de l’application. Une solution mécanique simple à poignée, loquet et serrure peut certes être bon marché, mais les coûts peuvent grimper quand on tient compte du coût de la gestion des clés physiques ou d’audits de sécurité négatifs, par exemple. Il faut donc considérer l’ensemble des coûts sur toute la durée de vie des verrous mécaniques, gestion et remplacement inclus.

En matière d’accès électronique, ce sont principalement les utilisateurs finaux qui stimulent le développement technologique. Pour les constructeurs, les équipementiers et les intégrateurs de systèmes, le défi consiste à concevoir des produits concrets conjuguant commodité d’utilisation, sécurité et bon rapport qualité/prix. Ainsi, les clients devront bénéficier d’un retour sur investissement substantiel grâce à un contrôle amélioré, à une fonctionnalité accrue, de même qu’à des coûts de maintenance et des pertes réduits.

Quel sera l’accès électronique de demain ?

Sur les cinq prochaines années environ, l’accès électronique sera encore plus présent dans le domaine de la conception et de la fabrication d’armoires.

Après être passée rapidement des télécommandes, cartes d’accès perforées et cartes à bande magnétique aux dispositifs RF à puce, cartes à puce et lecteurs biométriques d’empreintes digitales et d’empreinte rétinienne, l’industrie va poursuivre sur la voie de l’innovation permanente, jalonnée d’avancées remarquables. D’autres facteurs, tels que l’utilisation croissante de technologies de communication et de réseau sans fil en amélioration permanente, auront également un impact significatif.

Alors que, de plus en plus, le marché exigera une sécurité renforcée, une surveillance en temps réel, des historiques précis et un contrôle centralisé, les entreprises qui apporteront des solutions d’accès électronique simplifiées et plus souples, permettant de réaliser des économies sur le long terme, détiendront un avantage concurrentiel considérable.

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)